N°85 novembre 2018
 

L’édito

{{Édito}}


Le mardi 16 octobre et les jours suivants, le littoral varois a été touché par une pollution aux hydrocarbures de grande ampleur. Si le déclenchement du plan polmar terre(*) a permis de mobiliser des moyens matériels nécessaires à la lutte contre cette pollution, la mobilisation des services publics a permis de mettre en place dès le 18 octobre les opérations de collecte des hydrocarbures et des déchets souillés, opérations que l’entreprise Le Floch dépollution mandatée par les assureurs assure en totalité depuis le 27 octobre.

Ainsi, 3 compagnies de militaires de l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile du ministère de l’intérieur basée à Brignoles, le service départemental d’incendie et de secours du Var, les personnels du conseil départemental (forestiers sapeurs et du service des routes) et des communes impactées ainsi que les bénévoles de l’association départementale des comités communaux feux de forêt et des réserves de sécurité civile du Var ont été mobilisés. Ils ont travaillé 9 jours, permettant une prise en charge très rapide et par les services publics de la pollution. Au total, plus de 150 personnes y ont participé, dans des conditions parfois difficiles. Je souhaite ici les remercier de leur engagement et de leur efficacité. Les services de l’État restent pleinement mobilisés sur le suivi du chantier jusqu’à son achèvement et la restitution d’un littoral entièrement dépollué.

{{}}
Jean-Luc Videlaine
{{}}
(*) plus d’informations sur www.var.gouv.fr

MSR-Var

La maison de la sécurité routière recherche des intervenants

La Maison de la Sécurité Routière du Var participe à environ 200 actions de prévention à la sécurité routière et sensibilise entre 15 et 20 000 personnes, chaque année.
Pour remplir cette mission, elle compte sur ses 3 animateurs permanents, agents de la préfecture et du Département, et sur ses Intervenants Départementaux de Sécurité Routière (IDSR).
Afin de poursuivre ses actions de prévention et de sensibilisation auprès de différents publics, la MSR recherche aujourd’hui de nouveaux intervenants.

 

Sensibiliser au quotidien
Les IDSR sont des bénévoles de tous horizons (particuliers, salariés, retraités, agents des services publics ou membres d’associations...), qui apportent leur aide et participent aux actions de prévention avec les différents ateliers pédagogiques de la MSR-Var, aux côtés de ses animateurs permanents.
Il peut s’agir d’ateliers-débats en salle, de stands sur des forums, ou encore de la mise en œuvre de simulateurs (moto/cyclo, ceinture de sécurité, « lunettes-alcool »...).

Ils sont désignés officiellement par arrêté préfectoral à la fonction d’IDSR et placés sous l’égide de la MSR-Var dont ils intègrent l’équipe d’animation de terrain après avoir reçu une formation initiale sur la sécurité routière et une formation continue sur les différents ateliers et modules pédagogiques.
Dans le cadre de cette mission de service public d’intérêt général, ils peuvent bénéficier de jours de dispense, accordés par leur service d’appartenance.

Utilité, convivialité, esprit d’équipe
La motivation, l’esprit d’équipe et de cohésion ainsi que la convivialité sont les forces avec lesquelles la MSR-Var mène toutes ses actions, en milieu scolaire face à des collégiens, lycéens, apprentis ou en milieu professionnel dans les Armées, les mairies ou en entreprise, sur des actions grand public (Bol d’Or, Grand prix F1…).

Vous avez quelques disponibilités, le sens des relations humaines, le goût du travail en équipe, envie d’être utile aux autres, d’avoir un rôle actif et concret dans une démarche citoyenne de prévention et de lutte contre les accidents de la route ?
Rejoignez la Maison de la Sécurité Routière du Var.

www.msr83.fr

PLOUF’Campus à l’Université de Toulon.

Opération de sensibilisation et d’éducation aux bons comportements en cas d’inondation.

Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a confié à l’Institut Français des formateurs risques majeurs et protection de l’environnement (IFFO-RME) la mise en place d’un PLOUF’Campus à l’Université de Toulon.


Ce village-forum associe de nombreux partenaires (Préfecture du Var, Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement PACA, Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Var, académie Aix-Marseille, Conseil Départemental du Var, Métropole Toulon Provence Méditerranée, ville de Toulon, syndicat de gestion de l’Eygoutier, IPCS SDIS 83, Protection Civile, Sécurité Civile de Toulon, Lycée Provence verte…), et s’inscrit dans le cadre de la dynamique de prévention des inondations portée par la mission interrégionale inondation de l’Arc Méditerranéen (MIIAM).
Le forum PLOUF est un événement de sensibilisation et de communication sur le risque inondation structuré autour d’ateliers ludiques et pédagogiques permettant d’attirer l’attention des scolaires et du public sur les problématiques liées aux crues et les bonnes pratiques à adopter.
Les thèmes abordés sont la prévision des crues, le secourisme, les gestes de premier secours, les comportements qui sauvent, l’hébergement d’urgence, les plans de prévention des risques…

Il permet d’accueillir de façon privilégiée des jeunes du CM1 à la 6ème mais également les étudiants, et les personnels enseignants et administratifs des universités.

Le forum PLOUF’Campus sera ouvert à tout public le mercredi 14 novembre après-midi sur le campus de l’Université de Toulon à La Garde.
PLOUF’Campus sur www.var.gouv.fr

Impôts

Le prélèvement à la source

L’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu est fixée au 1er janvier 2019.


{{}}
Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu vise à adapter le recouvrement de l’impôt au titre d’une année à la situation réelle de l’usager (revenus, événements de vie) au titre de cette même année, sans en modifier les règles de calcul. Il a pour objectif de supprimer le décalage d’un an entre la perception des revenus et le paiement de l’impôt sur ces revenus.

◘ De quoi s’agit-il ? ->le prélèvement à la source consiste à faire payer l’impôt au moment où on touche ses revenus ;
◘ Quel calendrier de mise en place ? -> les contribuables ont reçu, durant l’été 2018, leur avis d’impôt portant mention du taux de prélèvement à la source avec l’échéancier des acomptes prélevés en 2019 pour un premier prélèvement en janvier 2019 ;
◘ Quelles modalités de prélèvement de l’impôt ? -> pour les salariés, fonctionnaires ou retraités par exemple, l’impôt sera prélevé directement par l’employeur ou la caisse de retraite selon un taux de prélèvement calculé par l’administration fiscale.

Les changements de situation de famille (mariage, pacs, naissance, adoption, accueil d’un enfant mineur, décès, divorce ou encore rupture de pacs) devront être portés à la connaissance de l’administration fiscale dans les 60 jours afin de modifier le taux de prélèvement.

Par ailleurs, les personnes mariées ou pacsées auront la possibilité de choisir un taux de prélèvement individualisé afin de ne tenir compte que des revenus de chacun.


Le prélèvement à la source et questions fréquentes sur www.economie.gouv.fr
.......................................................................................................................
{{}}
Moustique tigre : comment s’en protéger ?
{{}}
Sa capacité à être « vecteur » du chikungunya, de la dengue ou du zika, en fait une cible de surveillance prioritaire, pour les autorités sanitaires et leurs partenaires, durant sa période d’activité en métropole du 1er mai au 30 novembre.

Aedes albopictus, est un moustique tropical plus connu sous le nom de "moustique tigre" qui peut transmettre le chikungunya et la dengue. Il est présent sur l’ensemble de notre région. Une surveillance de l’implantation de ce moustique ainsi que des plans anti-dissémination de la dengue et du chikungunya sont mis en œuvre par les autorités.

A l’heure actuelle il n’y a pas d’épidémie de dengue et de chikungunya dans notre région. Mais nous devons tous agir pour éviter sa prolifération par des gestes simples au quotidien et nous protéger contre ses piqûres.


Plus d’informations sur www.var.gouv.fr

Les chiffres

pour le Var

 

{{}}
Sécurité routière
Chiffres du 1er janvier au 31 octobre 2018 comparés à 2017 (même période)

• Nombre d’accidents : 663 contre 709 (- 6 %)
• Nombre de tués : 51 contre 61 (- 16 %)
• Nombre de blessés : 843 contre 865 (- 3 %)

Emploi
Situation au 30 septembre 2018
Nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A : 61 730
• Moins de 25 ans : 8 580
• Plus de 50 ans : 17 720
• Femmes : 30 860

Habitat indigne

Signaler un logement insalubre ou indécent

Vous êtes occupant d’un logement présentant des signes de non décence, de risque pour la santé ou pour la sécurité.
Signalez-le par téléphone, par voie électronique ou par voie postale. Les partenaires du Pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne du Var (PDLHI) sont mobilisés pour vous accompagner.

Que dit la loi? Tout logement occupé par un locataire ou un sous-locataire pour son habitation principale doit être conforme à des caractéristiques de décence dont les critères sont définies par deux textes : l’article 6 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 modifiée par l’ article 187 de la Loi Solidarité et Renouvellement Urbains du 13 décembre 2000 et son décret d’application n°2002-120
du 30 janvier 2002.

 

Contactez-nous www.var.gouv.fr

Risque inondation

Des outils pour sensibiliser dès le plus jeune âge

Les 23 départements de l’Arc Méditerranéen sont exposés à des épisodes de pluies intenses dits « épisodes méditerranéens ».

 

Avec des précipitations pouvant atteindre jusqu’à 100 mm par heure et des cumuls très importants (plus de 300 mm soit 300 litre /m²), ces épisodes peuvent causer des inondations importantes voire catastrophiques : maisons endommagées ou détruites, voitures emportées, perte de vies humaines, etc.

Pour permettre à tous de mieux appréhender le risque inondation, et d’acquérir les bons comportements et réflexes en cas d’épisodes méditerranéens, des plaquettes sont mises à disposition sur le site Internet de la DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur. Parmi celles-ci, deux sont à destination des enfants. Car la sensibilisation et la prévention au risque, ça n’a pas d’âge !

Ainsi, dès 5 ans, les plus jeunes résidents de l’Arc Méditerranéen peuvent se préparer à faire face risque inondation avec deux cahiers spécialement conçus pour eux :

Un cahier de jeux pour les 5 à 12 ans, composé de 14 pages ludiques (quiz, textes à trous, coloriages, etc.) ;
Un cahier d’activités pour les 12 ans et plus, composé de 12 activités et expériences à réaliser en présence d’un adulte ou en autonomie.

Les établissements d’enseignement des départements de l’Arc Méditerranéen peuvent par ailleurs participer au projet de sensibilisation « Mouille ta plume », relancé au titre de l’année scolaire 2018-2019. Ce projet mobilise élèves, enseignants volontaires et partenaires du premier et second degré mais aussi les étudiants des universités. Les projets peuvent s’articuler avec les plans particuliers de mise en sûreté inondation et les exercices associés.


Participez au projet sur www.var.gouv.fr
{{}}
.........................................................
{{}}
Arrivée

 

{{}}
Par décret du Président de la République en date du 7 septembre 2018, M. Eric de WISPELAERE, a été nommé sous-préfet de Draguignan. Il a pris ses fonctions le 1er octobre dernier.

Né en 1961, M. Eric de WISPELAERE occupait auparavant les fonctions de secrétaire général de la préfecture de Mayotte depuis août 2016.

L’État dans le Var

Suivez notre actualité sur www.var.gouv.fr et via Twitter en suivant le compte @Prefet83
{{}}
Var@ction est une publication de la Préfecture du Var
• Directeur de la publication : Jean-Luc Videlaine, préfet du Var
• Conception : Service de la communication interministérielle de l’État en département (SCIED) avec le concours des services de l’État.
• Crédits photos : Préfecture du Var, Phovoir, Fotolia, MS, VB, JMM.