N°71 mai 2016
 

L’édito

...

L’inauguration récente de la centrale biomasse de Brignoles a été un moment important de la vie économique du Var. Cet investissement de 90 millions d’euros va contribuer à la sécurisation de l’alimentation électrique de notre département et de la région, en permettant une production de 168 000 Mwh, soit la consommation d’environ 42 000 foyers. Il va participer aussi à l’entretien des forêts et à la réduction du risque incendie. Le Var compte en effet 380 000 ha de forêt qui croissent chaque année de 20 % mais qui connaissent une sous-exploitation chronique par manque de moyens et de débouchés économiques.

Avec un plan d’approvisionnement de 180 000 tonnes par an, provenant pour plus de 40 % du Var, cette centrale, baptisée Sylviana, offre l’opportunité de développer et structurer une véritable filière bois-énergie qui devra multiplier par deux la mobilisation de bois chaque année à partir de 2016. Elle est donc une opportunité majeure pour les propriétaires sylviculteurs qui souvent renoncent aujourd’hui à exploiter leur bois faute de rentabilité.

Le marché du travail n’est pas oublié puisque cette opération doit générer à terme une centaine d’emplois dans la filière agricole locale en plus de la création directe d’une vingtaine de postes pour le fonctionnement de cette centrale très moderne et écologiquement exemplaire. Au lieu d’utiliser des énergies fossiles (pétrole, charbon) ou nucléaires, Sylviana se servira de la biomasse bois comme combustible, c’est-à-dire une énergie renouvelable. Elle répond ainsi pleinement à la volonté de l’État de développer des solutions énergétiques faiblement émettrices de carbone afin de réduire les gaz à effet de serre issus de la production d’électricité, dans le respect du protocole de Tokyo et du Grenelle de l’Environnement.

Avec cette belle opération, Nicopolis, zone d’activité de Brignoles, devient la première ZAC Énergies Vertes du Var
{{}}
Pierre Soubelet
{{}}

L’habitat indigne

Repérer et lutter contre les situations d’habitat indigne

Le préfet du Var a installé le pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne afin de mettre en synergie les actions des différents partenaires concernés (Procureurs, services de l’Etat, Département, communes et intercommunalités, Sécurité sociale).

Dans le Var, près de 6 % des résidences principales privées, soit près de 26 000 logements, sont considérées comme potentiellement indignes (taux national 5,6 %). Ce parc constitue un stock important de logements vacants dont la mobilisation permettrait de détendre le marché locatif dans de nombreux territoires mais il est aussi la cible privilégiée des “marchands de sommeil” qui profitent de la détresse sociale de certains publics.

Le pôle est donc chargé de repérer les situations d’habitat indigne, de les traiter de manière incitative ou coercitive selon les cas, de mettre en œuvre l’exécution d’office des mesures décidées (travaux, relogement des occupants) dès lors que les propriétaires seraient défaillants. Le pôle assure par ailleurs le lien avec les Parquets dès qu’une action pénale peut s’avérer nécessaire.

Une plaquette d’information “grand public” sur les moyens d’action des partenaires de lutte contre l’habitat indigne sera bientôt réalisée.

Les Maisons de services au public (MSAP)

L’accès du public aux services fait dans le Var l’objet d’une forte mobilisation.


Inauguration le 21 mars de la MSAP de Méounes les Montrieux.

 

Érigé en priorité gouvernementale, l’accès du public aux services fait dans le Var l’objet d’une forte mobilisation, notamment à travers le développement des MSAP. Créées par la loi NOTRe, les MSAP sont des outils de proximité au service des politiques publiques locales. Constituées en espace mutualisé elles délivrent une offre de premier niveau à l’attention du public, principalement dans les champs des prestations sociales et de l’emploi. Fruit d’un large partenariat, elles agrègent des services relevant de l’État, des collectivités ou des services marchands et non marchands (Pôle Emploi, CAF, CARSAT, MSA, CPAM, GRDF...). Les usagers y sont accompagnés dans leurs démarches par un interlocuteur unique, qui a pour mission de les accueillir, de l’informer, de les orienter et de les mettre en relation avec les opérateurs.

Le Var dispose à ce jour de 6 sites labellisés : Aups, Barjols, Fayence, Méounes, Comps-sur-Artuby et Rians. Ces nouveaux outils de solidarité qui contribuent à réduire les inégalités territoriales ont vocation à se démultiplier au cours des prochains mois. Dans le cadre d’un partenariat avec La Poste, visant à transformer certains bureaux en MSAP, 6 nouveaux sites seront ouverts dans les prochains mois (Callas, Le Thoronet, Montmeyan, La Garde-Freinet, Saint Julien, Collobrières) auxquelles s’ajouteront 3 MSAP « non postales » à La Martre, La Seyne-Sur-Mer et Solliès-Pont.

Le Var disposera donc d’une quinzaine de MSAP d’ici fin 2016.

Cette politique s’articule étroitement avec la démarche que l’État a lancée avec le Conseil départemental pour élaborer le schéma d’amélioration de l’accessibilité des services au public. Également introduit par la loi Notre, c’est un outil de planification pour les 6 années à venir, qui fera l’objet d’un programme d’actions destiné à renforcer l’offre de services dans les secteurs du Var où les besoins de solidarité sont les plus forts.

L’accessibilité des services au public répond à des enjeux importants : garantir à tous l’égalité d’accès aux services essentiels en levant les freins à la mobilité, amplifier les capacités de développement des territoires et assurer leur mise en réseau. L’État dans le Var s’est fixé pour objectif d’être au rendez-vous de cette ambition.


Les MSAP sur nos pages :www.var.gouv.fr

Débroussaillage

Une nécessité et une obligation


La loi prévoit une obligation de débroussaillage dans certaines zones. Les propriétaires sont tenus d’effectuer ces travaux. www.var.gouv.fr

Les chiffres

pour le Var

 

Sécurité routière
Chiffres du 1er janvier au 30 avril 2016 comparés à 2015 (même période)

 

• Nombre d’accidents : 195 contre 269 -27,51% (-74)
• Nombre de tués : 19 contre 19
• Nombre de blessés : 249 contre 324 -23,75% (-75)

 

Emploi
Situation au 31 mars 2016

Nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A : 61 459
• Moins de 25 ans : 8 636
• Plus de 50 ans : 16 772
• Femmes : 29 549

Sylvie Houspic

{{Sous-préfète et secrétaire générale à Toulon}}

 

Par décret du Président de la République en date du 7 avril 2016, Madame Sylvie Houspic, est nommée secrétaire générale de la préfecture du Var.
Dans ses précédentes fonctions, Madame Sylvie Houspic a été secrétaire générale aux affaires régionales (SGAR) de Haute-Normandie, chargée de l’intérim du SGAR de Basse-Normandie et "préfiguratrice" du SGAR Normandie.
Madame Sylvie Houspic, a pris ses fonctions de secrétaire générale de la préfecture et de sous-préfète de l’arrondissement de Toulon, le lundi 18 avril.

Le pacte de responsabilité

La deuxième tranche du pacte de responsabilité entre en vigueur.

Le Pacte de responsabilité (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi - CICE, baisses de fiscalité et allégement des cotisations patronales) représente au plan national 41 Mds € à horizon 2017, dont 33 Mds € d’aides aux entreprises effectives dès 2016.

Ces mesures visent à soutenir les entreprises pour renforcer leur compétitivité, leur permettre d’investir, d’innover et de créer de l’emploi.
Depuis le 1er avril 2016, la deuxième tranche du pacte de responsabilité entre en vigueur.
Toutes les entreprises qui bénéficient déjà des allègements généraux de cotisations sociales et de la baisse des cotisations d’allocations familiales mise en oeuvre en 2015 sont éligibles à cette nouvelle baisse. Près de la moitié (47%) des entreprises sont concernées par la baisse de 1,8 point au-dessus de 1,6 Smic (2 346 euros bruts mensuels). 60 % du montant de cette exonération supplémentaire bénéficiera à des entreprises de moins de 500 salariés.
Au total, à ce jour, le CICE a permis de réinjecter 195.5 M€ dans l’économie départementale et a bénéficié à 36 573 entreprises.


www.economie.gouv.fr
.....................................................
Vigipirate : renforcement des contrôles

 

Conformément aux instructions du Ministre de l’Intérieur à la suite des attentats commis à Bruxelles (Belgique), les mesures de sécurité dans les infrastructures de transport et à leurs abords ont été renforcées dans le Var.

En complément de l’augmentation du niveau de vigilance des personnels en charge de la sûreté sur les emprises portuaires, aéroportuaires et dans les gares, les services de l’État renforcent les moyens juridiques et techniques pour assurer les contrôles de sécurité dans les zones publiques de ces infrastructures.

Les procureurs de Toulon et Draguignan ont accordé des réquisitions aux forces de Police et de gendarmerie les autorisant à des contrôles d’identité et également à la visite des véhicules.

Des contrôles sont ainsi assurés sur tout le parcours des voyageurs, de leur arrivée aux abords des infrastructures de transport jusqu’à leur embarquement.
{{}}
===============================
L’activité des services de l’État 2015.

{{}}
{{}}
{{}}
{{}}
{{}}
{{}}
Les chiffres clés du rapport d’activité sur nos pages : www.var.gouv.fr .

L’État dans le Var

Suivez notre actualité sur www.var.gouv.fr et via Twitter en suivant le compte @Prefet83
{{}}
Var@ction est une publication de la Préfecture du Var
• Directeur de la publication : Pierre SOUBELET, préfet du Var
• Conception : Service de la communication interministérielle de l’État en département (SCIED) avec le concours des services de l’État.
• Crédits photos : Préfecture du Var, Phovoir, Fotolia, MS, VB, JMM.