N°67 septembre 2015
 

L’édito

...

La politique de la ville concerne désormais en France 1300 quartiers situés dans 700 communes. Il y en avait auparavant 2600 dans 900 communes.
Dans le Var, un peu plus de 63000 habitants sont concernés par cette nouvelle géographie prioritaire, au sein de 21 quartiers répartis sur 9 communes (Brignoles, Draguignan, Fréjus, Hyères, La Garde, Le Luc, Le Muy, La Seyne sur Mer et Toulon).
La mobilisation de très nombreux partenaires (État, collectivités locales, bailleurs, chambres consulaires, CAF, Pôle Emploi, Caisse des Dépôts) a permis une coproduction dynamique de ces nouveaux contrats qui, dans le Var, ont tous été signés entre le 26 juin et le 20 juillet pour une période d’application de 5 ans.

3 thématiques structurent tous ces contrats : le renforcement de la cohésion sociale, l’amélioration du cadre de vie et la lutte contre le chômage. A cet égard, les territoires concernés vont bénéficier de mesures spécifiques d’accompagnement pour les habitants qui y résident et pour les entreprises qui y investissent : TVA à 5.5 % pour l’accession à la propriété, mesures fiscales incitatives pour les entreprises.
Par ailleurs, ces contrats de nouvelle génération comportent une innovation majeure avec la mise en place des conseils citoyens, assemblées d’acteurs de la vie locale (associations, entreprises de proximité...) et d’habitants. La mission de ces conseils est d’accompagner la mise en œuvre des contrats de ville sur la période 2015-2020 et d’apporter aux décideurs publics une expertise d’usage en matière de développement économique, social et urbain. Ils permettront aussi de favoriser l’émergence d’initiatives citoyennes et l’implication des habitants dans la vie de leur quartier.

Enfin, dès 2015, l’État et les collectivités locales mobiliseront près de 46 millions d’euros (hors équipements, infrastructures et prestations sociales) en faveur des 21 quartiers précités, l’État apportant à lui seul près de la moitié de ces crédits. C’est dire la priorité qui s’attache à cette politique publique renouvelée.
{{}}
Pierre Soubelet

La vitesse : facteur d’insécurité routière

Déplacement dans le Var du Délégué interministériel à la Sécurité routière.

Monsieur Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la Sécurité routière était en déplacement dans le Var le 29 juillet dernier.

Il a présidé, aux côtés du préfet du Var, le comité de suivi de la sécurité routière réunissant tous les acteurs locaux impliqués dans cette thématique (services de l’État, magistrats, forces de l’ordre et représentants du conseil départemental).
Il a également assisté à une présentation, par la gendarmerie nationale, d’une action de prévention dite « trajectoire en virage » destinée aux utilisateurs de deux roues motorisées sur le circuit du Castellet où avait lieu ensuite une réunion préparatoire à l’accueil du prochain Bol d’Or.

« Je suis venu dans le Var voir ce qui est fait avec ceux qui sont impliqués au quotidien dans la sécurité routière et recueillir leurs observations pour déterminer les améliorations que l’on peut apporter au niveau national. Il y a beaucoup de choses qui se font ici avec un fort engagement de l’État et une forte mobilisation qu’il faut mettre en avant.
Ce qui me frappe ici avec l’importance du nombre de deux roues motorisés, c’est que, à part le casque, certains utilisateurs n’ont aucune espèce de protection. La route étant comme une râpe à fromage quand on tombe même en roulant assez lentement, on peut se blesser très gravement et se faire des cicatrices qui ne disparaîtront jamais.

Ensuite, ce que j’ai vu notamment en me rendant sur le plateau de Signes, c’est à quel point il y a de belles routes qui peuvent donner envie de rouler vite. Or, la vitesse est le facteur le plus dramatique en matière d’insécurité routière car si l’on roule trop vite, souvent on ne peut pas éviter l’accident et c’est la vitesse qui conditionnera la gravité de l’accident. »

Le déplacement du Délégué interministériel à la Sécurité routière s’est terminé par un contrôle routier au cours duquel il a rappelé l’entrée en vigueur de 2 nouvelles mesures au 1er juillet : l’interdiction de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre un son, et la réduction du taux d’alcool maximum à 0,2g/L pour les conducteurs titulaires d’un permis probatoire.

Politique de sécurité routière dans le var
Maison de la Sécurité Routière du Var
www.securite-routiere.gouv.fr

Du son à l’oreille

Lutter contre un comportement dangereux qui se banalise !

 

Interdiction de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre un son.
Depuis le 1er juillet 2015, il est interdit d’utiliser tout casque audio, oreillette ou écouteur en conduisant. Cette mesure concerne donc les conversations téléphoniques mais également la musique et la radio.
Les dispositifs intégrés aux véhicules et ceux que l’on ne tient pas en main restent tolérés.
La mesure s’applique à tous les usagers de la route (voiture, poids lourds, moto, scooter, vélo) et l’infraction est passible d’une contravention de 4ème classe (135€ d’amende et un retrait de 3 points)

 

Ce qui est interdit et ce qui est autorisé sur www.securite-routiere.gouv.fr

Lutte contre les feux de forêts

Professionnels et bénévoles salués par le Président de la République.

 

Le Président de la République s’est déplacé dans le Var le 27 juillet dernier , en présence de M. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur et de M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, auprès du ministre de la Défense pour assister à Bormes les Mimosas à une présentation de la stratégie générale de prévention et de lutte contre les feux de forêt et à une manœuvre des sapeurs pompiers du Var.
Il a rencontré les acteurs de la prévention et de la lutte contre les feux de forêts, professionnels ou bénévoles et a salué leur engagement et leur mobilisation.
"Nous devons mettre les moyens pour prévenir les incendies et agir quand c’est nécessaire" a déclaré le chef de l’État.
Ce dernier s’est ensuite rendu sur la base navale de Toulon pour une présentation des missions de la Gendarmerie maritime au travers notamment d’un exercice d’interception en mer.


L’interview en vidéo sur www.elysee.fr

Les chiffres

pour le Var

 

Sécurité routière
Chiffres au 31 août 2015 comparés à 2014 (même période)
? Nombre d’accidents : 609 contre 594 (+2,53 %)
? Nombre de tués : 45 contre 52 (-13,46 %)
? Nombre de blessés : 766 contre 741 (+3,37 %)
{{}}
Emploi
Situation au 31 juillet 2015

Nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A : 62 517
? Moins de 25 ans : 9437
? Plus de 50 ans : 16070
? Femmes : 30152

Risque inondation

Un nouveau plan de prévention pour Fréjus.

Les événements pluvieux des 2 et 3 décembre 2006 à Fréjus ont engendré des inondations avec des hauteurs d’eau localement importantes, supérieures aux prévisions du plan de prévention du risque inondation (PPRI) approuvé en 2002.

 

Ces inondations ont conduit les services de l’État à diligenter de nouvelles études hydrauliques afin de prendre en compte cet événement dans la définition de l’aléa sur l’ensemble du secteur.
Ces études remises en juin 2009 ont fait l’objet d’une expertise par le CETE Méditerranée concernant les hypothèses hydrologiques à prendre en compte pour le PPRI.
Les travaux nécessaires à l’élaboration du projet réglementaire de la révision du PPRI ont été mis en œuvre en association avec la commune de Fréjus et la communauté d’agglomération Fréjus – Saint Raphaël.
A ces fins, un arrêté portant mise en révision du PPRI lié aux rivières du Pédégal et du Valescure, approuvé par arrêté préfectoral du 6 mai 2002, a été signé par M. Le préfet du Var le 7 février 2011.
Par arrêté du 15 juillet 2015 le préfet du Var a rendu les mesures du plan de prévention des risques naturels d’inondation (PPRI) lié aux rivières du Pédégal et du Valescure sur le territoire de la commune de Fréjus immédiatement opposables aux constructions, ouvrages, aménagements ou exploitations nouveaux.

La procédure d’application anticipée du PPRI traduit deux impératifs :
  la non augmentation des enjeux sur ce secteur qui fait l’objet d’une très forte pression foncière ;
  la préservation des champs d’expansion des crues par l’interdiction de créer de nouvelles zones urbanisées en secteur inondable.


PPRI Pédégal et Valescure

L’apprentissage c’est votre avenir

Former et employer des jeunes

Chefs d’entreprise, vous souhaitez recruter des jeunes motivés et les former à vos méthodes de travail ?

 

L’apprentissage vous permet de former et d’employer des jeunes pour les faire grandir en même temps que votre entreprise. Et ça marche ! Plus de 80% des chefs d’entreprise qui ont testé l’apprentissage pourraient vous le recommander (Etude AGEFA / IFOP).

Chefs d’entreprise, c’est le MOMENT de penser à l’apprentissage.

• De nouvelles aides à l’embauche dont l’aide TPE jeunes apprentis vous sont proposées.

• Calculez les aides à l’embauche dont vous pourriez bénéficier.

• Un apprenti est un atout pour votre entreprise : découvrez les bonnes pratiques pour recruter un apprenti.


Les infos sur le site travail-emploi.gouv.fr

....................................................

 

 

Réduction du taux d’alcool à 0,2 g/L pour les conducteurs novices
Cette mesure traduit une tolérance zéro vis-à-vis de l’alcool pour les jeunes conducteurs. Le taux d’alcool est de 0,2 afin de conserver une marge d’erreur relative à l’ingestion d’aliments ou de médicaments contenant des traces d’alcool.
En réalité, 0,2 g/L signifie 0 verre d’alcool. En France, la route reste la première cause de mortalité chez les jeunes et 28 % des accidents sont dus à une alcoolémie excessive.

Pourquoi les conducteurs novices ? www.securite-routiere.gouv.fr
{{}}
....................................................

 

Amis motards qui venez assister au 79ème Bol d’Or motocycliste au Circuit Paul Ricard au Castellet les 18, 19 et 20 septembre 2015 : soyez les bienvenus dans le Var à l’occasion de cette grande fête de la moto !
Vous serez très nombreux à vous déplacer sur le Bol d’Or. Et s’il a de nombreux atouts, notre département est aussi très impacté par la mortalité routière des deux roues motorisés.

Pour faire en sorte que cet événement n’entraîne pas d’accident grave, la MSR-Var se mobilise sur le volet de la prévention...
www.msr83.fr

L’État dans le Var

Suivez notre actualité sur www.var.gouv.fr et via Twitter en suivant le compte @Prefet83
{{}}
Var@ction est une publication de la Préfecture du Var
? Directeur de la publication : Pierre SOUBELET, préfet du Var
? Conception : Service de la communication interministérielle de l’État en département (SCIED) avec le concours des services de l’État.
? Crédits photos : Préfecture du Var, Phovoir, Fotolia, VB, MS, JMM.